Prépa architecture Préparation aux écoles d'architecture

Êtes-vous fait pour une école d’architecture ?

Avant tout, un bon signe : vous consultez en ce moment-même un blog qui parle d’architecture, alors que vous n’êtes peut-être pas encore élève d’une école d’architecture, ce qui montre que vous y portez un intérêt qui dépasse le cadre scolaire. Si vous faites de votre passion votre métier, comment pourriez-vous vous tromper ?

 

Fils d’architectes, ne vous tourmentez pas : la passion du bâti se transmet comme la fibre de la médecine, aussi ne soyez pas trop étonnés de partager la même ambition professionnelle que vos parents. Bien sûr, il peut y avoir des surprises et des déceptions futures, mais la transmission de père en fils est, d’expérience, une solide attache à un domaine.

 

Aux autres, qui représentent tout de même la majorité, pas d’inquiétude ! Pas besoin d’avoir été bercé parmi les plans et les compas pour réussir en architecture. Comment savoir si ce goût va se maintenir à travers les années ? Il est malheureusement difficile d’avoir des garanties : la crise de la quarantaine pourra vous tomber dessus, comme à tout autre !

 

Mais quelques pistes pour vous aider :

  • Depuis combien de temps vous intéressez-vous à l’architecture ?
  • Avez-vous déjà rencontré un architecte ? Demandez-lui de vous décrire une journée type, ou ce qui lui plaît dans son métier.
  • Allez aux portes ouvertes des écoles que vous visez : demandez également aux étudiants quel est leur emploi du temps, ce qui se cache derrière des noms de cours tel que « construction » ou « géométrie », le programme de la première année, l’évolution de l’enseignement selon l’avancement dans le cursus.
  • Quel goût avez-vous pour le dessin ? Ne pas savoir dessiner n’est pas rédhibitoire, cela peut même être un atout car vous n’aurez pas à désapprendre d’éventuelles mauvaises habitudes, mais avoir un véritable blocage par rapport au crayon et à la feuille peut être plus problématique. Êtes-vous prêts à vous sentir médiocre dans une classe d’étudiants qui probablement manieront le crayon avec aisance ? Cela peut être éprouvant psychologiquement au début, lorsque l’on fait partie de la minorité qui ne sait pas dessiner à main levée un bâtiment, mais les professeurs seront là pour vous enseigner des techniques efficaces.
  • L’art plastique vous rebute-t-il ? L’architecture, ce n’est pas de l’urbanisme, il y a des maquettes à rendre et beaucoup de travaux pratiques : vous ne développerez pas une pensée conceptuelle de l’espace en première année, il y a un savoir-faire à acquérir, et ce premier pas ne convient pas aux idéalistes qui voient l’architecture comme une démarche abstraite et de réflexion. La matière passe avant la pensée dans les études d’architecture, et cela peut être déroutant si l’on ne s’y attend pas.
  • Essayez d’écrire un petit paragraphe sur l’idée que vous vous faites des études d’architecture, et envoyez-le à un étudiant : votre vision correspond-elle à son ressenti ?

 

Toutes ces questions peuvent vous aider dans votre réflexion, quant à savoir si vous êtes faits pour les études d’architecture. Mais si vous ressentez la passion de la construction brûler à l’intérieur, foncez, inscrivez-vous aux concours, et mettez toutes les chances de votre côté !