Architektôn

Prépa architecture

Les DSA en architecture : architecture de terre

Les DSA en architecture : architecture de terre

Sommaire de l'article

Les 20 écoles nationales supérieures d’architecture possèdent toutes des spécialités qui leur sont propres, que ce soit dans leur enseignement ou dans les diplômes qu’elles proposent à leurs étudiants, avec l’urbanisme, l’architecture navale ou encore l’architecture et le patrimoine.

Dans cet article, nous allons à la découverte d’un DSA de l’ENSA Grenoble, l’architecture de terre.

À propos de l’ENSAG

Fondée en 1969, l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, attachée à l’Université Grenoble Alpes, est une des écoles axées sur l’urbanisme, mais aussi sur le développement durable et l’écologie à travers plusieurs autres diplômes. Parmi ces diplômes, vous pouvez retrouver le Mastère spécialisé Transitions Énergétique et Environnementale des Territoires et le DSA architecture de terre.

Le cursus du DSA architecture de la terre est particulier, car il n’existe qu’une seule classe pour ce diplôme. Celle-ci est répartie sur 2 ans, et n’accepte de nouveaux élèves uniquement lorsque la classe précédente se termine. Ainsi, si vous manquez le coche pour ce DSA, vous devez attendre 2 ans le temps que la promotion se termine.

Quelles sont les spécificités de ce DSA ?

Tout d’abord, que signifie ce titre ? Qu’est-ce que l’architecture de terre ?

Comme son nom l’indique, il s’agit de la capacité à construire avec la ressource la plus abondante et disponible : la terre. Ignorée en faveur de matériaux plus modernes, il s’agit tout de même d’un matériel facilement accessible et disponible pour tous. Une méthode simple et qui peut participer à répondre aux besoins d’un futur plus éco-responsable. Il faut néanmoins étudier le sujet en profondeur.

En partenariat avec le laboratoire CRAterre, ce DSA aborde des sujets variés comme : 

  • L’habitat économique ou plus largement, accessible aux populations fragilisées, basé sur l’utilisation des ressources locales, respectant l’environnement physique et culturel et vecteur de développement durable et local ;
  • La conservation et la mise en valeur du patrimoine, dont l’importance culturelle, sociale et économique est de plus en plus reconnue avec près de 20 % des biens inscrits sur la Liste du Patrimoine Mondial construits, entièrement ou partiellement, avec de la terre ;
  • La modernisation des techniques de production des matériaux avec l’industrialisation, des filières de production, des entreprises dans un secteur PMI/PME en évolution, l’actualisation des systèmes constructifs, et la normalisation des matériaux et pratiques constructives ;
  • Le développement économique fondé sur la valorisation des ressources locales (matériaux, cultures constructives, savoirs et savoir-faire).

Cela passe par plusieurs unités d’enseignement, différentes de l’apprentissage classique de l’architecture, la terre étant un matériau bien particulier.

Les unités d’enseignement disponible sur ces deux années sont les suivantes : 

  • Architecture de terre et cultures constructives
  • Bases scientifiques, techniques et méthodologiques
  • Les métiers de l’architecture de terre : patrimoine
  • Les métiers de l’architecture de terre : habitat
  • Pratique et mise en application (expérimentation)
  • Mise en situation professionnelle (stage)
  • Approfondissement 
  • Mémoire

Ce DSA se termine par un mémoire, tout comme le diplôme d’état d’architecte.

Comment s’inscrire au DSA Architecture de terre ?

Quelles sont les prochaines dates ?

Le DSA architecture de terre est très spécialisé, et comme il a été expliqué plus haut, n’ouvre ses portes que tous les 2 ans. La prochaine promotion sera 2024-2026, et les candidatures peuvent être envoyées jusqu’en octobre 2023.

Quelle est la procédure ?

Ces candidatures passent par un formulaire à télécharger et remplir, puis à renvoyer à l’administration de l’ENSA. Avec ce formulaire, il faut inclure : 

  • Un curriculum vitae
  • Une lettre de candidature précisant les centres d’intérêt et motivations, et les intentions professionnelles futures 
  • Une copie du diplôme de niveau Master (BAC+5)
  • Pour les candidats européens, une attestation de niveau de français minimum (B1) en cours de validité
  • Un travail personnel de maximum 20 pages ayant trait à l’architecture de terre ou les cultures constructives locales, dans un pays ou une région spécifique
  • Optionnel : Un exemplaire du travail de fin de Master (uniquement si en rapport avec un des thèmes de la formation) ou tout autre document utile à la sélection

Un retour aux sources pour l’architecture ?

Le questionnement d’un futur écologique est important dans beaucoup de domaines comme l’énergie, mais l’architecture est aussi concernée par ce sujet. La recherche de diminution de la pollution, de durabilité face aux éléments, de loger plus de personnes dans un espace qui se réduit sont des enjeux majeurs de notre temps.

Chercher à utiliser cette ressource première facilement trouvable est peut-être le futur de l’architecture ! Après tout, si des briques de champignons peuvent marcher en architecture, pourquoi pas la terre elle-même !

Vous voulez faire un DSA en architecture ?

Nos professeurs, issus des meilleures écoles d'art et d'architecture, vous accompagnent. Bénéficiez de leur expertise !

Vous voulez faire un DSA en architecture ?

Nos professeurs, issus des meilleures écoles d'art et d'architecture, vous accompagnent. Bénéficiez de leur expertise !

Vous avez aimé cet article ? Découvrez nos autres articles sur le monde de l’architecture

Architektôn

Prépa architecture

Prépa Architektôn
Quartier du Marais : 11 rue du Perche, 75003 – Paris

Nous recevons les visites sur rendez-vous