École d’architecture de Versailles : pourquoi et comment l’intégrer ?

Publication:   Dernière modification: 

Un cadre de vie exceptionnel

Un espace de travail de qualité  

Située sur le domaine du château de Versailles, dans des bâtiments classés monuments historiques conçus par Mansart au 17e siècle, Petite écurie du Roy et Maréchalerie,  l’école de Versailles offre la particularité d’être à la charnière entre la capitale toute proche, riche en offres culturelles et le tissu urbain périphérique qui crée une transition avec la campagne plus lointaine.

D’une surface totale de 11500m2, elle offre un Centre d’Art Contemporain (CAC) qui permet aux étudiants de mesurer la porosité grandissante entre la posture d’artiste et celle de l’architecte avec des artistes travaillant in situ, un Fab Lab (l’e-Forge), une Nef permettant d’accueillir expérimentations pédagogiques, workshops et manifestations de prestige et un nouveau campus favorisant l’apprentissage de l’architecture, la prospective, l’innovation et l’expérimentation. 

Un learning center est en cours de création afin de favoriser les échanges entre les différents acteurs de l’établissement.

L’école reste ouverte h 24 toute la semaine.

    

Une école conviviale avec un bon nombre d’associations

Avec un total avoisinant les 1000 élèves dont 150 en L1, l’école d’architecture de Versailles offre une vie étudiante dynamique et de nombreuses associations.

ArchiAbroad : pour aider les étudiants lors des échanges à l’étranger.

Archobooké : publications liées au mémoire de Master.

Arsénik : atelier théâtre.

ADN+ : recherches et expérimentations.

La Grande Mousse : fanfares.

Objectifoto : travail à l’argentique.

Blog : il porte sur la critique architecturale et peut donner lieu à validation d’un mémoire.

Volume : donner une  visibilité  aux productions étudiantes artistiques réalisées hors des études.

K’fet : vente de boissons et d’encas gérée par des étudiants.

BDE : propose une dizaine d’activités culturelles et sportives + fournitures à prix modéré.

Archivoile : association de voile étudiante.

AEV : association des anciens élèves.

Un lieu d’exception pour un enseignement d’exception

Une formation équilibrée et ouverte

L’école de Versailles est  attractive et sélective ; avec 2340 vœux formulés pour 130 places en  2020. 

  • Les axes d’apprentissage : on y apprend à maitriser le développement des villes et à les aménager, en travaillant de l’échelle du bâtiment à celle des territoires ruraux et urbains.

L’école donne une grande importance à la sociologie comme outil de compréhension du monde contemporain.

  • Vision du directeur : JC Quinton a coutume de dire que « L’architecture est un mélange de sensibilité (créativité, imagination) et de raison (méthode de travail, d’analyse, organisation et regard critique) ».
  •  L’objectif principal de l’école : former des architectes aptes à exercer des pratiques professionnelles diversifiées et prêts à remplir de nouvelles missions pour répondre aux complexités sociologiques, économiques et écologiques du monde qui les entoure.
  • Rayonnement de l’école : ouverte sur la ville et davantage, elle offre des expositions d’art contemporain à la Maréchalerie (artistes travaillant in situ), des expositions de travaux d’élèves, des conférences et des partenariats avec le rectorat des Yvelines.

 

Une variation dans le format des projets proposés en L1

En L1 les projets de studio varient en durée, d’une à 3 semaines. Le projet long comprend cours et TD. Ils portent sur des notions primaires telles que le mur, le sol, le toit, l’ouverture, la structure et le volume ; l’élève est assez libre au niveau possibilités créatives.

L’étudiant propose une maquette assorti d’un discours  et se retrouve pour la correction dans un groupe d’une vingtaine d’étudiants avec un architecte qui va dispenser des conseils

personnalisés lors des pré-rendus, puis des rendus. Cet architecte/conseil variera au fil des semaines.

Le projet de janvier est collectif et dure 5 semaines :

  • La 1ère partie consiste à analyser en groupe un site et son contexte.
  • La seconde est individuelle, l’élève doit imaginer une pièce du programme donné.
  • La 3ème est la synthèse de l’ensemble du travail avec le projet dans son intégralité.

Dès la 1ère année l’étudiant commence à dessiner sur informatique. 

85% des  L1 passent en seconde année.10% sont en échec en fin de L1, mais peuvent redoubler.

Des parcours variés possibles

L’APA (Arts, paysage, architecture) une L1 pour murir son projet d’orientation

L’ENSAV s’est associée avec l’école nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP) et l’école nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (ENSAPC) pour former un institut de création. Ainsi après le baccalauréat, l’étudiant qui souhaite murir un projet d’orientation, peut s’inscrire pour une année de niveau L1 qui lui proposera un enseignement transversal et pluridisciplinaire en art, paysage et architecture.

Un double cursus ENSA-V/ESSEC  pour former des architectes-managers

Ce double cursus suivi en alternance dans les deux écoles débouche sur l’obtention à la fois du diplôme d’état d’architecte et de l’ESSEC grande école.  Il forme aux pratiques professionnelles novatrices dans le domaine architectural et urbain, caractérisées par l’interdisciplinarité et la gouvernance complexe des projets.

Deux masters spécialisés possibles et un double master

  • Master JHPP (Jardins historiques, patrimoine, paysage) à finalité professionnelle.
  • Master Architecture et ses territoires préparant à l’inscription en thèse.

Ces deux masters peuvent être suivis en bi-cursus en même temps que le M2 d’architecture.

  • Le double master en architecture et urbanisme ENSA-V/CAUP de Tonji à Shanghai

L’importance donnée à l’anglais

Le diplôme d’architecte d’état ne sera validé après le PFE (projet de fin d’études) que si l’étudiant a obtenu le TOEIC.

De nombreuses destinations offertes en mobilité

La moitié des étudiants effectue une année d’étude à l’étranger souvent après la L3 : 

36 destinations sont proposées.

Comment l’intégrer

En parcours simple

La phase d’admissibilité 

Elle est basée sur :

  • le dossier scolaire de l’élève (notes dont celles des épreuves anticipées, appréciations, options choisies).
  • les activités et centres d’intérêt extra-scolaires.
  • la lettre de motivation : montrera une sensibilité plastique et une motivation pour les métiers de l’architecture ; 

 La phase d’admission 

Elle est basée sur un entretien oral de 15 minutes de discussion à partir d’un support graphique avec un jury pluridisciplinaire. Pas de book accepté.

La 1ère partie est consacrée au questionnement sur le support graphique, s’ensuit un échange entre enseignants et élève. Il vous faudra vous exprimer de manière structurée et exprimer vos motivations et vos expériences passées liées à l’architecture avec confiance.

En double cursus ENSA-V/ESSEC

Ce parcours est soit davantage teinté architecture soit davantage teinté commerce, l’étudiant de terminale devra donc s’inscrire sur Parcoursup à l’ENSA-V ou en CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles pour ensuite tenter d’intégrer l’ESSEC)ou aux deux s’il souhaite avoir plus de chance de suivre ce double parcours.

 

Pratique  

L’école est située au 5, avenue de Sceaux 78000 VERSAILLES

Train :

 Gare de Versailles rive gauche (Paris Invalides RER C).

 Gare de Versailles rive droite (Paris-Saint-Lazare)

Gare de Versailles Chantiers 5paris Montparnasse).

Vous souhaitez intégrer l’ENSA Versailles ? Nos professeurs sont là pour vous y aider !