Pourquoi et comment intégrer l’École Spéciale d’Architecture (ESA) de Paris ?

Publication:   Dernière modification: 

Une école où règne l'esprit d'association et d'alliance

Un campus partagé avec l'école Camondo : deux époques, deux écoles

Située depuis 1904 sur la rive gauche de la Seine, dans le quartier Montparnasse et face à la Fondation Cartier pour l'art contemporain, l'École Spéciale d'Architecture partage un campus avec l'école d'art Camondo formant aux métiers de l'architecture intérieure et du design de produits.

L'ESA est répartie dans trois entités, divisant les promotions de manière distincte :

- Un bâtiment « principal » ancien, donnant sur le Boulevard Raspail, dont le plan carré accueille sur trois niveaux des espaces communs : l'entrée principale, le grand hall sous verrière, des amphithéâtres, la bibliothèque, l'administration, la mezzanine d'exposition, la majorité des locaux associatifs et le foyer.

- Un bâtiment « jardin » contemporain, prenant la forme d'une haute tour de neuf niveaux, occupée sur les cinq premiers étages par l'école Camondo puis sur les quatre derniers par les ateliers des élèves en Licence à l'ESA.

- Un bâtiment « cour » ancien, de trois niveaux ; mis à distance du Boulevard Raspail par une cour extérieure ; occupé par des locaux associatifs au rez-de-chaussée, des ateliers pour les élèves diplômable à l'étage supérieur et des ateliers pour les élèves de Master au dernier étage.

La cour extérieure est agréable et permet aux étudiants des deux écoles de se rencontrer, tandis que la montée des escaliers extérieurs du bâtiment « jardin » offre des vues imprenables sur Paris.

L'ESA est une structure à l'échelle humaine et accueille près de 700 étudiants.

L’école est ouverte du lundi au vendredi jusqu'à 17h30.

Une multiplicité d’associations étudiantes à l'image de son statut juridique

L’École Spéciale, Association « Loi de 1901 » depuis 1964, est une structure associative assumée, fondée sur un fonctionnement collégial et regroupant trois types d'associations étudiantes :

  • Des associations stimulant la vie sportive, culturelle et festive des élèves :

- Le bureau des étudiants de l'ESA (BDESA) assure l’interface entre les étudiants, les enseignants et l’administration puis organise des évènements tout au long de l'année.  

- Le Bar de l’ESA (BARESA) animé par des étudiants met à disposition une restauration rapide.

- L'Association Sportive et Cérébrale de l’ESA (ASCESA) propose des activités sportives (football, rugby, basketball, aïkido...) et artistiques (théâtre).

  • Des associations agissant en soutien professionnel des diplômés :

- L'Association Architectures, Études et Réalisations de l’ESA (AERESA) propose aux étudiants des missions au sein d'agences d'architecture. 

- La Société des Architectes Diplômés de l’ESA (SADESA) est l’association d’anciens élèves de l’École Spéciale.

  • Des associations « ressources » qui s'ajoutent à la bibliothèque et au laboratoire informatique de l'ESA (LIESA) :

- La reprographie de l’ESA (REPESA) dotée de nombreux outils et d'imprimantes multifonctions.

- L'atelier de maquettes numériques de l'ESA (LASERESA), est un lieu d'expérimentation équipé d'une découpeuse laser et d'une imprimante 3D.

- La coopérative de matériaux de l'ESA (COOPESA) propose plusieurs types de matériaux à des prix attractifs.

Entrée de l'école

Divers partenaires et aides financières

L'ESA compte un nombre important de partenaires :

- La Fondation Cartier pour l'art contemporain assure la gratuité de l'entrée aux étudiants de l'ESA

- Les revues L’Architecture d’Aujourd’hui (‘A’A’), Architectures Àvivre, EcologiK et Exé proposent des abonnements à des tarifs préférentiels pour les étudiants de l'ESA.

- Vectorworks et Abvent offrent des licences gratuites pour les logiciels de dessin suivants : Vectorworks, Archicad, Artlantis, Twinmotion et BIM Office.

Une école spéciale, libre et transversale

Une école pionnière, reconnue et autogérée

L'ESA est fondée en 1865 par l'ingénieur Émile Trélat, afin d'offrir un enseignement alternatif à l'enseignement officiel de l'architecture assuré par l'école des Beaux-Arts. L'ESA est reconnue d’utilité publique en 1870 puis par l’État en 1934.
Elle est la plus ancienne et la seule Grande école dédiée à l’architecture et à la ville membre de la Conférence des Grandes Écoles depuis 2010. Elle se distingue par la qualité de son enseignement et investit fortement dans le recrutement de professeurs de renom.

Une école libre d'Architecture

L'ESA, seule école privée d'Architecture en France, fonctionne de manière semestrielle (semestre d’automne et semestre de printemps) permettant deux rentrées par an, en septembre et en mars. Elle délivre également ses propres diplômes, reconnus par l'État et autorisant à s'inscrire à l'Ordre des architectes :

  • Le Diplôme d’architecture ESA Grade 1 / Licence (trois ans)
  • Le Diplôme d’architecte ESA Grade 2 / Master (deux ans) (120 diplômés de Grade 2 par an)
  • Le Diplôme DESA HMONP / (un an)

Une école internationale

Ouverte aux évolutions du monde contemporain, l'ESA :

  • Accorde une grande importance aux langues et particulièrement à l'anglais. Le passage du TOEIC est obligatoire à la fin de la deuxième année de Licence et est nécessaire pour valider un échange international et assurer le suivi de cours de projet en anglais animé par des enseignants étrangers.
  • Accueille de nombreux étudiants étrangers, représentant 40% des effectifs et quarante nationalités différentes.
  • Offre à ses étudiants une ouverture progressive sur le monde :

- En Licence, au semestre 5, par le biais d'échanges internationaux européens (ERASMUS) au sein d'écoles partenaires de l'ESA : en Allemagne (Munich), Espagne (Ségovie), Italie (Rome, Venise et Cagliari) et au Portugal (Coimbra).

- En Master, au semestre 8 appelé « hors les murs », à travers des échanges dans les écoles européennes précédemment citées, auxquelles s'ajoutent des destinations mondiales : Corée du Sud (Séoul), Singapour, Japon (Kyoto), Mexique (Mexico City), États-Unis (Cincinnati) et Australie (Melbourne).

  • Dispose d'un réseau international d’agences d’architecture offrant de nombreuses opportunités d'insertion professionnelle pour les étudiants.
  • Des enseignants à la renommée internationale (Peter Cook, Odile Decq, Christian de Portzamparc...)

Un double diplôme architecte-ingénieur pour réconcilier l'art et la technique

Depuis 2015, l’ESA est partenaire de l’École Spéciale des Travaux Publics (ESTP) et a mis en place une double formation : AI Architecte-Ingénieur (inscription auprès de l'ESA) et IA Ingénieur-Architecte (inscription auprès de l'ESTP) menant à un double diplôme : Architecte DESA / Ingénieur DESTP.

Un enseignement liant théorie et pratique

Une Licence fondée sur la transversalité

Le premier cycle d’études s'étale sur 6 semestres et permet aux étudiants d'acquérir les fondamentaux de l'architecture à travers cinq champs disciplinaires présents à chaque semestre comme tronc commun :
- Projeter : Culture du projet mémoire
- Représenter : Outils de représentation
- Construire : Culture scientifique et technique
- Penser : Humanités
- Créer : Culture artistique

Présent du premier au dernier semestre, le projet-mémoire est le fil rouge de la Licence et représente l'union entre « projeter » et « problématiser ». Il constitue une « recherche par le projet » basée sur le co-enseignement.

Chaque semestre est caractérisé par une thématique dont certains cours transversaux nourrissent le processus de « projet-mémoire » :

  • Semestre 1 : Architecture des sens / Espace partagé / Paris (Les cours associés au « projet-mémoire » : Histoire de l’évolution de Paris, Art et Science de l’image)
  • Semestre 2 : Habiter la Terre / Fabriquer construire (Les cours associés au « projet-mémoire » : Philosophie et Construction-Matérialité)
  • Semestre 3 : Habiter la ville / Usages et pratiques de l’habiter (Les cours associés au « projet-mémoire » : Architecture contemporaine, Sociologie de l’urbain et Métabolisme humain et urbain)
  • Semestre 4 : Habiter un milieu 1 / Contextes & paysages / Bâtir avec la nature (Les cours associés au « projet-mémoire » : Construction Enveloppe, Concevoir avec le végétal et Art)
  • Semestre 5 : Habiter un milieu 2 / Écologie urbaine / Nature dans la ville dense (Les cours associés au « projet-mémoire » : Construction, Ambiances, Urbain et Paysage)
  • Semestre 6 : Habiter un autre milieu / Relation global - local                                                               
    Ce semestre qui s'achève par la rédaction d'un mémoire associe tous les cours avec le « projet-mémoire ». Les enseignants de toutes les disciplines choisissent une ville européenne que les étudiants visitent lors d'un voyage d'études. Plusieurs workshops sont ensuite organisés à l'ESA et symbolisent l'interconnexion des enseignants et des divers enseignements.

Le Master : un tronc commun et trois domaines d'expérimentation


Le second cycle d’études (Master) se déroule sur quatre semestres et se scinde en deux parties :

  • Un tronc commun obligatoire comprenant :

- Un programme de conférences "Champs critiques"

- Un module d’initiation à la recherche

- Un stage

- Une méthodologie de conduite du projet-mémoire

  • Le choix entre trois domaines d’expérimentations :

- Fabrique Collective / Projets expérimentaux en œuvre ouverte

- Des Équilibres / Architecture urbaine

- Habiter l’Anthropocène / Ressources, recyclages, expérimentation

Une multiplicité de conférences et de débats

Le programme de conférences dont l'objectif est d'apporter des connaissances aux étudiants mais surtout de les inciter à se questionner, est structuré en six champs critiques :

- Cycles / Cycle des usages, Cycles de la matière et de la nature
- Territoires / Territoires Milieux, Milieux et réseaux
- Projets / Projets et matérialité, Projet concevoir avec l’existant
- Process / Architecture collaborative, Process et ses habitants
- Arts et vie urbaine / Art et espace public
- Théorie et pensée critique / Recherche et projet

Une place importante allouée aux stages en agence d'Architecture

L’organisation semestrielle du calendrier des cours de l’École Spéciale permet à l’étudiant d’effectuer, chaque année du Cycle 1, correspondant à la Licence, un stage obligatoire de quatre semaines, pendant la période d’inter-semestre (janvier-février ou juillet-août). Ce qui représente un minimum de trois mois de stage sur l'ensemble du cycle 1. 

  • En première année, entre les semestres 1 et 2 : un « stage ouvrier » ou de chantier
  • En deuxième année, entre les semestres 3 et 4 : un stage de première pratique en agence d’architecture
  • En troisième année, entre les semestres 5 et 6 : un stage de consolidation en bureau d'études, dans une ONG ou au sein de toute autre structure professionnelle ayant un lien avec l’architecture, l’urbanisme ou le paysage.

Lors du Cycle 2, correspondant au Master, l'étudiant doit obligatoirement réaliser un stage long de six mois (janvier – juin, juillet – décembre ou septembre – février) en France ou à l'international pendant le semestre 8 dit "hors les murs". Il peut s'il le désire opter pour une formule hybride : trois mois d'échange au sein d'une université partenaire de l'ESA puis un stage de trois mois dans les structures précédemment citées.

Il y a donc neuf mois de stages professionnels obligatoires, plus que toute autre école d'Architecture en France. L'ESA accompagne ses étudiants en proposant des offres de stages sur son Extranet.

L'Habilitation à la maitrise d’œuvre en son nom propre (HMONP)

Cette formation est possible au sein de l’établissement. Les frais de scolarité sont moins élevés pour les diplômés de l'ESA. Le Diplôme obtenu s'intitule DESA HMONP et permet une inscription à l'Ordre des architectes.

Un doctorat inexistant mais un nouveau laboratoire de recherche

Le doctorat n'est pas proposé par l'ESA, malgré la création du laboratoire de recherche ESAlab en 2013. Pour le moment, cette structure indépendante mais affiliée à l'ESA permet de mettre en avant les recherches de ses enseignants-chercheurs et de l'intégrer au réseau mondial des institutions de recherche.

Comment l’intégrer ?

Une sélection très ouverte mais des frais de scolarité élevés

L'enseignement étant organisé en deux rentrées, il y a donc deux temps d'admission chaque année.

L'ESA est ouverte à tout type de candidature. Elle requiert seulement l'obtention du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent. Malgré tout, les frais de scolarité sont élevés par rapport aux ENSA : 5 000 € par semestre.

Le dossier de candidature est composé d'une lettre de motivation et d'un book de travaux personnels (dessins, aquarelles, photographies, gravures, photos de sculptures, objets en 3D...)

La lettre de motivation doit comporter 1500 signes, espaces compris et exprimer :

  • Les motivations de l'étudiant pour les études d'architecture (750 signes)
  • Le lien de l'étudiant à l'architecture : un stage, la visite d'une œuvre architecturale... (750 signes)

Après étude de la candidature par le jury, les étudiants sélectionnés sont invités à passer un concours d'entrée se déroulant sur une journée à l'ESA et comprenant :

  • Le matin : Des épreuves écrites (culture générale + connaissance de l'histoire de l'ESA) et des épreuves de dessin le matin
  • L'après-midi : Un entretien de motivation avec deux enseignants et un élève volontaire, l'après-midi

Pratique

L’École Spéciale d’Architecture est située au 254, Boulevard Raspail 75014 Paris.

Métro 4 et 6 : Raspail
RER B : Denfert-Rochereau
Bus 38, 68 et 88 : Raspail

Vous souhaitez devenir architecte mais ne savez pas quelle école vous conviendrait ?  Nos professeurs sont là pour vous aider !